Home

à Ménilmontant, dans le quartier des Amandiers, vingtième et dernier arrondissement de Paris une poignée d’habitants qui avaient crée une association pour favoriser l’échange de parole à travers le conte.

Un beau jour, au “Ménilmuche”, Marie-Claire Miljevic vint conter des histoires devant un petit auditoire d’amis, de voisins, d’habitants rencontrés au détour de l’école, dans un hall d’immeuble ou chez la fromagère. Quelques femmes amenèrent des gâteaux et, après avoir écouté on put se rafraîchir et parler.

C’est depuis ce temps-là que, une fois par mois, cette petite aventure des mots se poursuit, avec chaque fois un nombre grandissant d’oreilles.

Les membres du “Sourire en Amande” souhaitaient aller plus loin et se pencher au-dessus des histoires de quartier des Amandiers, un lieu riche de passé et d’avenir que l’on nommait jadis Ménilmontant.

C’est ainsi que le projet pour 1997 fut défini :

– pérenniser, diversifier et intensifier la programmation de contes dans le quartier afin de multiplier les occasions de rencontres à travers les mots;

– installer un conteur à résidence qui collecte les paroles des habitants et fasse émerger de ces rencontres une création :”les contes des amandiers”.

Si vous passer par ici dans quelque temps, ne vous étonnez pas si vous entendez, au détour d’une rue:

Dans le quartier des Amandiers, Il était une fois,